Facebook Favorites

Maintenir son Feu en Hiver

Le Shiatsu en Hiver

un jeu d’équilibre

Le Gel. Le froid. La période de grand yin. Le double recul vers l’intérieur, l’hibernation. À la fois, pour se réchauffer, le corps est plus expéditif. On marche plus rapidement, faisons des gestes vifs  pour activer son feu. C’est biologique. Ce grand écart naturel entre le magnifique gel extérieur et le feu intérieur qu’il faut préserver pour apprécier la saison est tout un exploit.

Pour donner une image plus précise et utilisant la respiration, l’idéal pour soutenir son feu à travers l’hiver est tel un souffle long et soutenu. On peut pratiquer cette respiration concrètement, aussi en garder l’analogie à chaque activité, chaque discussion, rencontre d’affaire, moment avec ses enfants etc. Comme presser tranquillement un citron et se permettre de se remplir à nouveau. Prendre le temps, s’appliquer, sans oublier l’effort de l’engagement nécessaire à la tâche, qui revigore notre esprit.  À travers desquels on soupsonne à sa recette des moments de pratique à l’engagement tels; aller au gym, se remettre à son oeuvre, pour enfin revenir et se permettre le relâchement.

La Constance est la qualité primaire de l’élément eau. Dans notre mode de vie on la remarque dans la routine, la répétition, l’ancrage, le repère, le point de référence sur lequel on s’appuie. C’est avec cette confiance en la répétition de ce qui nous sert et nous fais du bien à la base, que l’on nourrit tranquillement son évolution. Tranquillement parfois est un mot difficile pour certains. J’aime bien me souvenir du proverbe qui souligne que si on ne peut bien le faire lentement, on ne peut bien le faire rapidement.

Pour maintenir son feu, pensez à rajouter des épices réchauffantes dans vos plats et vos tisanes : cannelle, cardamome, cari, coriandre, gingembre frais ou sec, girofle, graines de fenouil, muscade, piment de cayenne, poivre, aneth, anis étoilé…

L’élément Eau

Méridien du rein.

Les reins sont deux organes en forme de haricot, situés dans la partie postérieure de la cavité abdominale. Ils ont une fonction de filtrage et d’épuration du sang. Énergétiquement, les reins constituent la réserve fondamentale du corps qu’il faut entretenir et préserver. En cas de nécessité, ils compensent les déficiences énergétiques des autres organes. Il est donc important de les tonifier. Par le Shiatsu, en travaillant le méridien du rein et aussi ainsi:

La cuisine asiatique est souvent composée de bouillons merveilleux pour se réhydrater et se réchauffer, on peut en prendre exemple. À sa cuisson, on choisi des bons sel et non le sodium, tels sel marin ou de l’hymalaya.On peut se tourner vers les aliments de la mer. Les poissons, crustacés, algues etc. Les légumineuses sont d’apport énergétiques exceptionnelles pour le rein, très protéinées, d’une forte concentration de minéraux et vitamines. Les fêves mungs sont suggérées en MTC. Petites fêves vertes qu’on retrouve partout en boîte santé. Comme supplément naturel, si vous n’avez jamais essayé, l’option gelée royale est très tonique pour le Qi du rein. C’est un produit apiculteur en réfrégérateur au mêmes distributeurs santé. À ces trucs on ajoute; garder ses pieds chauds, mettre de la chaleur au bas de dos dans la zone des reins. Agrémenter sa journée de tisanes et infusions apaisantes autant pour l’esprit que pour le système.

Le Méridien de la vessie.

Physiologiquement, la vessie est une structure creuse située dans la partie médiane de la cavité pelvienne qui reçoit l’urine des reins, par les deux uretères et la stocke avant son expulsion. La Médecine Chinoise décrit que quand l’énergie de la vessie est trop sollicitée, le corps puise dans la réserve d’énergie des reins et fait travailler les surrénales. Ces petites glandes au dessus des reins qui sécrètent le cortisol et l’adrénaline. Ces hormones de survie, qui devraient véritablement être enclanchées seulement en cette situation.

La vessie est comme le baromêtre de l’énergie bien dosée. Elle permet d’évaluer la juste mesure entre le repos et l’action: Ajouter des activités yin a son agenda et réduire les activités trop yang. Bains, yoga, lecture, méditation si on aime, font parti des activités yin. Un yang dosé est constitué de ce qui nous demande un engagement musculaire, important pour la revitalisation, mais sans excès. À ceci on ajoute l’importance de maintenir son feu sans se pousser. Tout simplement garder la cadence avec amour propre. Nous savons bien qu’au printemps fait l’émergence du yang, du besoin de nouveau et d’action. Alors à l’hiver on peut se permettre le temps, sans culpabilité.

Objectifs de consultations
Les bas de dos!! Il est commun que les fragilités au dos ou au bas de dos refont surface présentement. La zone du bassin et du bas du corps est la zone énergétique correspondante au rein surtout. La colonne et ses environs est plutôt réflèxe au méridien de la vessie. Je peux nommer aussi; sciatique, fatigue et manque de vitalité, douleurs aux genoux, extrémités froides, douleurs lombaires, raideurs ou sensibilités articulaires, arthrite, système nerveux agité. À ceci j’ajoute le nouveau cours en Éducation Somatique pour répondre aux besoins énumérés ci-haut. S’inscrire au cours

Une réponse à “Maintenir son Feu en Hiver”

  1. Hello, merci pour ces infos tres interessantes. Bcp de bonnes choses dans ce site :)

Laisser un commentaire